Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2022 3 24 /08 /août /2022 15:48

pour la journée de la mission universelle

à Notre Dame de Peyragude, le jeudi 4 août 2022
Jr 31, 31-34 ; Ps 50 ; Mt 16, 13-23


Chers amis, frères et sœurs,


          Saint Jean-Marie Vianney, le curé d’Ars, nous accompagne au cours de cette journée de la Mission universelle.
C’est l’occasion de nous redire combien notre charge de pasteur, combien notre ministère presbytéral, est difficile et passionnant comme fut le sien. Jean-Marie Vianney a exercé son ministère dans une toute petite localité, Ars, mais son rayonnement sacerdotal, aujourd’hui comme hier reste universel.
Nous, prêtres à la manière des apôtres, nous sommes dans une Église particulière, un diocèse, mais notre mission est pour l’Église tout entière.
Redisons quelques mots de l’itinéraire spirituel du curé d’Ars !


Le désir d’être prêtre


        Il arrive à Ars comme curé, le 9 février 1818. Sa première visite est pour l’église. Il est originaire de Dardilly (il y est né et baptisé le 8 mai 1786), village situé près de Lyon. Ses parents sont très croyants.
Avec ses frères et sœurs il reçoit une éducation dans la simplicité, l’entraide et surtout la piété. Il a 4 ans lors de la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789. La famille Vianney comprendra qu’une révolution est en marche à partir de 1790. Avec la Constitution Civile du Clergé, les curés doivent prêter serment à cette Constitution.
Certains acceptent et d’autres doivent se cacher ou s’exiler. C’est le cas du curé de Dardilly qui doit s’enfuir et qui est remplacé par un curé « constitutionnel ».
Jean-Marie est témoin de la terreur qui règne dans le pays. Cela durera jusqu’au 18 Brumaire (9 novembre 1799), date où Napoléon Bonaparte prend le pouvoir à Paris et redonne la liberté de culte. Pendant ce temps, Jean-Marie travaille à la vigne et au champ. Il dort dans l’étable où il a rangé, au-dessus de sa couche, un Évangile et une Imitation de Jésus-Christ.


        À l’âge de 18 ans, il exprime le désir de devenir prêtre. Ce qui pose problème : il n’a jamais fait travailler sa mémoire, il a oublié la grammaire, il ne connaît rien au latin. De plus, ayant atteint l’âge de la conscription, il est incorporé pour aller faire la guerre aux Espagnols. Il rejoint un régiment à Lyon en partance pour Bayonne, mais en très mauvaise santé, il tombe malade.
Puis, malgré lui, il ne pourra poursuivre la route. Il va rester caché par la population locale pendant dix-huit mois. Finalement il fera le séminaire, deviendra prêtre le 13 août 1815 et sera nommé curé à Ars.


Un curé exigeant, pauvre et pieux


       Quel curé fut Jean-Marie Vianney ? Pendant les dix premières années, ce fut curé exigeant pour lui-même, ascète, pauvre et pieux. Une rumeur dit qu’il se bat, du matin au soir, contre le démon, qu’il appelle le « grappin». Ce fut aussi un bâtisseur : des chapelles, une deuxième sacristie. La grande majorité des habitants d’Ars apprécient ce curé pas comme les autres. Des confréries voient le jour : confrérie du Rosaire, confrérie du Saint-Sacrement, archiconfrérie pour la conversion des pécheurs.
En novembre 1824, il ouvre une école de filles, aidé par deux dames. Cette école accueille des orphelines, des mendiantes de tout âge. En 1838, une école de garçon sera fondée.
Très vite, un bruit commence à se répandre : le nouveau curé d’Ars est un saint. Les pèlerins affluent. Jean-Marie Vianney n’a qu’un objectif, qu’une idée fixe : convertir les pécheurs. À partir de 1830, il va passer son temps au confessionnal (jusqu’à seize heures par jours). On salue ses « vertus héroïques » : l’amour des pauvres, la patience, la mortification, l’humilité. Il meurt à 73 ans, le 29 juillet 1859. « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. » Le curé d’Ars a sans doute souvent répété cette profession de foi prononcée un jour par Simon, fils de Jonas, aux alentours de Césarée-de-Philippe. Il a dû trouver dans ces paroles un soutien intérieur pour poursuivre sa mission.Des paroles à méditer
La parole de Dieu communiquée par Jérémie a dû faire l’objet aussi de sa méditation toute entière centrée sur la miséricorde de Dieu. Lorsque Dieu fait la promesse d’une alliance nouvelle, il parle d’une loi inscrite dans le cœur des hommes, une loi d’amour et de miséricorde.


       Des paroles du curé d’Ars à méditer : « La miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé. Elle entraîne les cœurs sur son passage. » ; « Le bon Dieu est toujours disposé à nous recevoir. Sa patience nous attend ! » ; « Nos fautes sont des grains de sable à côté de la grande montagne des miséricordes de Dieu. ».
N’oublions pas ces magnifiques paroles du curé d’Ars sur l’eucharistie et la prière : « La communion fait à l’âme comme un coup de soufflet à un feu qui commence à s’éteindre, mais où il y a encore beaucoup de braises ! » ; « La prière est une douce amitié, une familiarité étonnante... C’est un doux entretien d’un enfant avec son Père. » ; « Ce ne sont ni les longues, ni les belles prières que le bon Dieu regarde, mais celles qui se font du fond du cœur, avec un grand respect et un véritable désir de plaire à Dieu. »
Puissions-nous en ce jour tirer profit des enseignements du curé d’Ars. Qu’il soit un compagnon dans notre ministère sacerdotal au service de l’Église universelle. Aujourd’hui, la parole de Jésus à Pierre doit résonner dans notre cœur : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ». Le roc sur lequel est fondée l’Église reste toujours le même : c’est la foi de Pierre. Sur cette pierre, le Christ a construit son Église, un édifice spirituel qui, a résisté à l’usure des siècles. Nos Églises particulières sont anciennes et marquées par une longue histoire à, travers les siècles (à Agen, le premier évêque connu est saint Phébade au IV ème siècle).  

   

     Nos Églises particulières sont jeunes en Afrique. Puissions-nous recevoir l’expérience des uns et des autres. Soyons des pierres vivantes de l’Église !


                                                                         Amen !

                                                                         Mgr Hubert HERBRETEAU
                                                                         Notre Dame de Peyragude, le jeudi 4 août 2022

Partager cet article
Repost0
22 août 2022 1 22 /08 /août /2022 13:12

 

Partager cet article
Repost0
8 août 2022 1 08 /08 /août /2022 13:33

 

Partager cet article
Repost0
4 août 2022 4 04 /08 /août /2022 15:05
Fête œcuménique de la Création 28août2022

Fête œcuménique de la Création

 

Dimanche 28 août 2022

11h-18h

église de Fraysse, Madaillan.

 

11h : Messe catholique

Apéritif

Repas tiré du sac

Causerie

14h : Marche avec réflexion en petits groupes lors des étapes

17h : Vêpres orthodoxes

 

Pour tout renseignement :

abbé JJ. Fauconnet:06 82 75 15 39

ou

diacre Cyrille et Marie Boland : 07 83 78 45 74 / 07 50 22 17 43

Proposition de textes à méditer :

Is 42, 1-7

Mt 11, 25-30

Ph 2, 1-11

Gn 1, 26-27

 

Comment l’humilité est-elle vue dans notre société ?

 

Quelles autres vertus l’humilité favorise-t-elle ? Quels vices son absence ?

 

Quel lien entre l’humilité et la sauvegarde de la Création ?

 

En quoi notre société manque-t-elle d’humilité ?

 

Comment se mettre au service de la Création en paroisse ?

 

Pourrait-on œuvrer ensemble, entre chrétiens de l’Agenais ? Où et comment ?

Partager cet article
Repost0
2 août 2022 2 02 /08 /août /2022 15:15

 

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2022 1 18 /07 /juillet /2022 14:00
 

Voici un petit film proche de 10' sur notre pèlerinage diocésain à Lourdes réalisé par le Service diocésain des Pèlerinages.

 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2022 5 15 /07 /juillet /2022 12:14
Partager cet article
Repost0
10 juin 2022 5 10 /06 /juin /2022 10:06
La Sainte Trinité - Luca Rossetti da Orta

La Sainte Trinité - Luca Rossetti da Orta

 

LA TRINITÉ - Dimanche 12 juin 2022
La Trinité

Trinité Le dimanche après la Pentecôte, l’Église catholique fête la Sainte Trinité. On fête la réalité mystérieuse d’un seul Dieu dans l’unité d’amour de trois personnes distinctes, égales et indivisibles, le Père, le Fils, l’Esprit.

 

La Trinité est un mystère vivant que la foi permet d’appréhender. Ce mystère est lié à une histoire qui culmine dans celle de Jésus, « Fils unique de Dieu, conçu de l’Esprit-Saint, né de la Vierge Marie, qui a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux et est assis à la droite de Dieu ». Symbole des Apôtres

 

« Connaître Dieu et dire quelque chose de Lui a toujours été, comme en témoigne l’histoire de la pensée, la préoccupation de l’esprit humain. La foi chrétienne, sans mépris pour cette recherche, accueille le mystère divin qui déroute la raison et la contraint à se dire que Dieu n’est jamais ce qu’elle en pense. Pourtant la foi n’écarte pas la raison. Elle requiert son entendement à l’intérieur même de l’adhésion qu’elle donne au mystère révélé. Tant demeure actuel l’adage ancien de la foi qui cherche à comprendre ».

 

 
  •  
    . Qu’est ce que la Trinité ?

    Les chrétiens sont baptisés « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ». Quand ils commencent leur prière, ils se marquent du signe de la croix sur le front, le cœur et les épaules en invoquant Dieu : Au Nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit : c'est la Trinité.

     

  •  
    . La Trinité à la lumière de la Bible

    L'Évangile de Jean accorde une place importante aux deniers jours de la vie de Jésus. Un peu avant l'arrestation de Jésus, le chapitre 14 évoque une conversation entre Jésus et ses apôtres. Jésus réaffirme la communion qui existe entre lui et Dieu le Père ; il dit la présence de l'Esprit Saint. Et par la foi, cette communion qu'il y a en Dieu est ouverte aux hommes.

     

  • Ce que dit le catéchisme de l’Église catholique de la trinité

    Catéchisme de l’Église catholique : Le mystère de la Très Sainte Trinité est le mystère central de la foi et de la vie chrétienne. Il est le mystère de Dieu en Lui-même. Il est donc la source de tous les autres mystères de la foi ; il est la lumière qui les illumine. Il est l'enseignement le plus fondamental et essentiel dans la " hiérarchie des vérités de foi.

     

     

                         3 prières à la Trinité

 

Pour bien vivre le dimanche de la sainte Trinité, célébré le dimanche après la Pentecôte, découvrez ces trois prières à la Trinité, écrites et méditées par des saints. Qu’elles nous aident à entrer toujours plus profondément dans ce grand mystère de notre foi !

 

Adoration de la Sainte Trinité – saint Maximilien Kolbe

Je t’adore, ô notre Père céleste, car tu as déposé dans son sein très pur ton Fils Unique. Je t’adore, ô Fils de Dieu, car tu as daigné entrer dans le sein de Marie et tu es véritablement et réellement devenu son Fils. Je t’adore, ô Esprit-Saint, car tu as daigné former dans son sein immaculé le corps du Fils de Dieu.

 

Je t’adore, ô très sainte Trinité, ô Dieu Un en la sainte Trinité, pour avoir élevé l’Immaculée d’une façon aussi divine. Et je ne cesserai, jamais, chaque jour, à peine éveillé de mon sommeil, de t’adorer très humblement, ô Dieu Trine, la face contre terre, répétant trois fois : Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Amen.

 

Père, Fils, Esprit – saint Jean-Eudes

Père de Jésus aime ton Fils Jésus pour moi, rends-nous participants de l’amour que tu lui portes. Jésus, Fils de Dieu que mon âme se réjouisse de voir l’amour et la gloire infinie que tu reçois de ton Père et de ton Saint Esprit. Esprit de Jésus, qui est tout amour et toute charité aime le Père et Jésus pour moi, transforme mon cœur en amour vers eux.

 

Ô Père éternel, ô Fils unique de Dieu, ô Saint-Esprit du Père et du Fils, venez en moi, venez en mon cœur, séparez moi de tout ce qui n’est pas vous, attirez moi à vous, vivez et régnez en moi et faites que tout mon être, toute ma vie soient totalement consacrés à votre pure gloire.

 

Hymne de louange au Dieu trinitaire – saint Grégoire de Nazianze

Gloire à Dieu le Père et à son Fils, Roi universel ! Gloire à celui qui est digne de toute louange, l’Esprit très saint !

 

La Trinité est un seul Dieu qui a tout créé et tout peuplé ; Il a peuplé le ciel d’êtres célestes, et la terre d’êtres terrestres ; Il a peuplé la mer, les fleuves, les cours d’eau des multitudes d’êtres qui y foisonnent. Il donne à tous la vie, par la vertu propre de son Esprit, afin que toute la création rende hommage à la sagesse de son Créateur, seule cause de sa vie et de sa persistance dans l’être. Que l’homme surtout, créature raisonnable, te chante en toutes circonstances comme le Grand Roi, comme le bon Père !

 

Quant à moi, fais que par mon esprit, mon âme, ma langue, ma pensée, je t’offre une pure louange, ô Père !

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 15:47

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2022 1 30 /05 /mai /2022 15:15

 

Partager cet article
Repost0

Bienvenue

Bonjour,

vous trouverez sur cet espace

des renseignements, informations

et activités

de notre paroisse.

Bonne lecture!

Liens

Accueil

 

                        PRESBYTERE

 28 rue du Théron - 47110 Sainte Livrade sur Lot

                           Tel: 05 53 01 05 50

         E-mail:  paroisse.ste-livrade@wanadoo.fr

                          Horaires secrétariat

           Du lundi au jeudi: de 14h00 à 17h30

                  Vendredi: de 9h00 à 12h00

Prêtre, j'ai besoin de vous...

Pour faire un don en ligne…

                    CLIQUEZ