Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 22:03

            Rosaire

Partager cet article
Repost0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 22:03

L'eucharistie

Eucharistie        Eucharistie vient d'un mot grec qui signifie "action de grâce" : louange, action de grâce rendue à Dieu. On désigne plus particulièrement par ce mot, chez les chrétiens, l'action de grâce de Jésus lors de la Cène, dernier repas de Jésus avec ses disciples. Les chrétiens se réunissent pour célébrer Jésus mort et ressuscité, pour associer à sa vie nouvelle tous ceux qui y communient dans la foi.

L'Eucharistie, troisième sacrement de l'initiation chrétienne, est le seul sacrement accompli par Jésus lui-même. Elle a été instituée lors de la Cène. Ce geste est particulièrement commémoré lors de la célébration du Jeudi saint où le Christ s'offre à son Père.

L'Eucharistie structure la vie chrétienne, elle la ponctue, elle est la respiration dans la vie spirituelle. C'est une actualisation de la Pâque et non pas sa répétition ou son simple souvenir. L'Eucharistie, ou la messe, est un rappel de la dernière Cène, de la mort et de la résurrection de Jésus Christ.

 

Le sens de l'eucharistie

        La consécration à la messe est réelle. Pour les catholiques, le pain et le vin deviennent vraiment le Corps et le Sang du Christ. La messe est offerte à Dieu le Père comme geste d'offrande. L'Eucharistie est une nourriture donnée par Dieu aux hommes afin qu'ils vivent de lui.

Un chrétien doit se préparer à recevoir le Corps du Christ pour la première fois. Ensuite, il est invité à communier à chaque eucharistie, particulièrement le dimanche.

La célébration eucharistique comporte toujours, en une seule et même action : la proclamation de la parole de Dieu, l'offrande du Christ à Dieu le Père - dans laquelle nous sommes invités à nous intégrer - l'action de grâce à Dieu le Père pour tous ses bienfaits, surtout pour le don de son Fils, la consécration du pain et du vin et la participation au repas liturgique par la réception du Corps et du Sang du Seigneur Jésus. Le Christ se donne
 Qu'apporte l'eucharistie?
Celui qui veut recevoir le Christ dans la Communion doit se trouver en état de grâce. Celui qui a conscience d'avoir péché gravement ne doit pas communier sans avoir reçu le pardon par le sacrement de la Pénitence.
Dans le catéchisme

 

Dans le catéchisme de l'Eglise

        L'Eucharistie est " source et sommet de toute la vie chrétienne " (LG 11). " Les autres sacrements ainsi que tous les ministères ecclésiaux et les tâches apostoliques sont tous liés à l'Eucharistie et ordonnés à elle. Car la sainte Eucharistie contient tout le trésor spirituel de l'Église, c'est-à-dire le Christ lui-même, notre Pâque "...

 

bible01A la lumière de la Bible
Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens  (1 Cor. 11, 23-26)
        Les versets 23 à 26 rapportent la plus ancienne tradition liturgique pour la célébration du repas du Seigneur. Dans le repas du Seigneur, on fait mémoire du Christ et on annonce sa mort jusqu'à ce qu'il vienne : Paul demande donc que chacun examine sa relation au Seigneur et à vérifier aussi la qualité de la relation entre les membres de la communauté.

 

       Frères, moi, Paul, je vous ai transmis ce que j'ai reçu de la tradition qui vient du Seigneur : la nuit même où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. »
Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. »
Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 22:40

La confirmation

confirmation02.jpg       "La confirmation accomplit le don du Baptême. C'est le sacrement qui donne l'Esprit Saint pour nous enraciner plus profondément dans notre vie d'enfant de Dieu, nous unir plus fermement au Christ, rendre plus solide notre lien à l'Église, nous associer davantage à sa mission et nous aider à rendre témoignage de la foi chrétienne par nos paroles et nos actions.

       Comme le baptême, la confirmation imprime dans le chrétien une marque ineffaçable. Ce sacrement ne peut donc être reçu qu'une seule fois.

         En Orient, il est donné aux petits enfants immédiatement après le Baptême. Dans l'Église latine, celle à laquelle nous appartenons, on le donne après l'âge de raison. C'est normalement l'évêque qui célèbre ce sacrement. Il manifeste ainsi le lien avec le don de l'Esprit aux apôtres le jour de la Pentecôte et la place des confirmés dans la communion de l'Église.

On reçoit la confirmation par l'imposition des mains et l'onction avec le saint chrême. Ainsi, les chrétiens participent davantage à la mission de Jésus-Christ et reçoivent la plénitude des dons de l'Esprit Saint."

 

Ce que dit le catéchisme de l'Eglise

Avec le baptême et l'eucharistie, le sacrement de la confirmation constitue l'ensemble des " sacrements de l'initiation chrétienne ", dont l'unité doit être sauvegardée. Il faut donc expliquer aux fidèles que la réception de ce sacrement est nécessaire à l'accomplissement de la grâce baptismale...

 

La confirmation à la Lumière de la Bible

bible01    Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (Rm 8, 14-17)
Le chapitre 8 de la lettre aux Romains est un véritable guide de la vie selon l'Esprit. L'Esprit de Dieu vient au secours de la faiblesse humaine. Il aide à vivre comme des enfants de Dieu, et non comme des esclaves. Celui qui se laisse conduire par l'Esprit peut, à la suite de Jésus, appeler Dieu du nom de « Père », en araméen « Abba ».
    "Frères, tous ceux qui se laissent conduire par l'Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. L'Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur ; c'est un Esprit qui fait de vous des fils ; poussés par cet Esprit, nous crions vers le Père en l'appelant : « Abba ! » C'est donc l'Esprit Saint lui-même qui affirme à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers ; héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire."
Source : extrait du petit guide de la Foi Catholique, cardinal André Vingt-trois, Editions Le Sénevé / Cerp
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 23:03

     Les sacrements sont des signes visibles du don gratuit (la grâce) de Dieu, institués par le Christ et confiés à l'Eglise. Par les sacrements, le croyant entre et participe à la vie divine. Les rites visibles (eau, imposition des mains, onction...) sous lesquels les sacrements sont célébrés, signifient et réalisent les grâces propres de chaque sacrement (pardon de Dieu, vie de Dieu par le baptême, service des frères par l'ordination...)

     L'Esprit Saint prépare aux sacrements par la Parole de Dieu. Les sacrements fortifient et expriment la foi, leur fruit, s'il est d'abord personnel, contribue aussi à la communion de toute l'Eglise. « Une âme qui s'élève, élève le monde ».

    L'Eglise célèbre les sacrements comme communauté structurée par les fidèles du Christ où chacun selon sa vocation particulière : les ministres ordonnés (diacres, prêtres et évêques), catéchises, lecteurs, missionnaires... assure la communion du Peuple de Dieu.

     Les sacrements sont de trois ordres : les sacrements de l'initiation (baptême, confirmation, eucharistie), les sacrements de guérison (pénitence et réconciliation, l'onction des malades), les sacrements au service de la communion (le sacrement de l'Ordre, le Mariage)

« Le sacrement est le signe qui remémore ce qui a précédé, à savoir la passion du Christ ; qui met en évidence ce qui s'opère en nous par la passion du Christ, à savoir la grâce ; qui pronostique, je veux dire qui annonce à l'avance la Gloire à venir » Saint Thomas d'Aquin (Somme Théologique Partie III, Question 60, Article 3).

 

Le baptême

     Le nom du Baptême vient du geste qui le réalise: baptiser signifie « plonger », « immerger ». La plongée dans l'eau signifie pour celui qui demande le baptême (le catéchumène), son union au christ dans sa mort et sa résurrection. Il est comme une « nouvelle créature »

     Les grands événements de l'histoire de l'Alliance de Dieu avec l'humanité, rappelés dans la célébration de la nuit de Pâques (Vigile Pascale) annonçaient déjà le Baptême. Par exemple, la traversée de la mer Rouge, véritable libération d'Israël de l'esclavage en Égypte, annonce la libération du péché par le Baptême. Par sa Pâque, sa mort et sa Résurrection, le Christ a ouvert à tous les hommes les sources de la vie éternelle.

    Le Baptême se donne donc en plongeant le catéchumène dans l'eau, ou en lui versant de l'eau sur la tête, en invoquant la Sainte Trinité: Je te baptise au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit.

        Qu'est-ce que le baptême ?                                               A la lumière de la Bible

bapteme-enfant                               bible01

 

Le don du Baptême, la grâce baptismale,comporte: le pardon des péchés, la naissance à la vie de fils

adoptif du Père, membre du Christ, temple du Saint-Esprit.

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 22:52

P_Ambroise.jpgPère AMBROISE

 

La relève de

                  la Garde

 

Il ne vit pas dans le monde, mais prie pour lui.

Père Ambroise voulait être militaire. Il est passé du garde‑à‑vous à Sainte Marie de la Garde,

de la loi martiale à la Règle de St Benoît et à la Joie.

Voici comment Emmanuel Cognet a lâché prise!

 

 

Il se passe toujours que chose fin décembre pour Emmanuel Cognet. C'est en  décembre, âgé de 6 mois qu'il quitte Versailles pour Grenoble, c'est en décembre encore que décède son père et en décembre qu'il prend l'habit de moine. Sans oublier que son portrait paraît dans Dieu Appelle ... en décembre.

Mais revenons à 1976, il y a 37 ans... Le 5 juin, Madame Cognet , épouse d’un conseiller juridique et fiscal donne naissance au petitEmmanuel. Enfin un garçon après deux filles ! La famille vit à Versailles heureuse un soir l'une des sœurs d’Emmanuel accueille son papa par un « bonjour Monsieur » Elle ne le reconnaît plus tant elle le voit peu. Électrochoc, la famille décide de changer de rythme. Déménagement à Grenoble, nouvelles naissances, cinq frères et sœurs de plus ! La vie s'organise avec le Seigneur omniprésent dans la prière quotidienne, la messe le dimanche, et les pèlerinages « même pas traditionaliste » précise l'intéressé.


 Rêve de pension

 

Curieusement, certains enfants rêvent de porter des lunettes, ... et d'autres n'attendent qu'une chose : être mis en pension. C'est le cas d'Emmanuel qui veut faire, comme ses frères et sœurs. Heureusement, il goûte à la vie en communauté qu'il désire tant avec les SUF (Scouts Unitaires de France), L'été, il participe à des camps organisés par la Fraternité Saint-Pierre dans la vallée de la Névache entre Gap et Briançon mais bientôt sa récompense se profile. Il va rentrer au pensionnat pour sa première et sa terminale. Et pas dans n'importe quel Lycée... Ce sera Châteauneuf de Galaure celui fondé par Marthe Robin. Non loin de là il y a aussi le Monsatère du Barroux, considéré comme traditionaliste mais revenu dans le giron du Vatican en 1988. Dieu est là, partout, mais sa vocation, Emmanuel la voit dans l'armée. Année prépa à La Flêche, Emmanuel vise Saint‑Cyr...

Quelques mois plus tard, fin décembre 1994, son père est emporté par un cancer du pancréas, après de grandes souffrances, «mais le Christ nous accompagnait».


Comme un signe


Oui, mais les semaines précédant sa disparition, le malade reçoit les visites de Dom Gérard, le père fondateur du Barroux et ce dernier offre au jeune bachelier son propre chapelet. « J'étais le seul dans la famille à ne pas en avoir. un et mon père y a vu comme un signe, moi une simple  coïncidence ». En attendant, dès la deuxième année l'idée de sa vocation réelle se fait plus nette. « J'ai toujours imaginé que cela pouvait arriver », précise‑t‑il. Plus de doute possible, il veut consacrer sa vie à Dieu et ce sera au Barroux « l'appel de Dieu est un, grâce imméritée ! » D’accord... mais il faut l'annocer à tout le monde, à la famille… aux amis!


Côté Maman, ça passe bien , côté sœurs aînées la nouvelle est dure à avaler... Comment vont réagir les amis ? Emmanuel a l'idée d'organiser une soirée : la grande majorité ne croit pas un instant qu'il tiendra longtemps.  Pourtant aujourd'hui encore, je suis surpris de la facilité avec laquelle j'ai lâché prise sur les choses importantes de ma vie de l'époque comme la carrière, les activités» Le nom et le prénom  aussi... Exit Emmanuel Cognet ce sera frère Ambroise. Et c'est parti ! En 1995, le voit en année de discernement avec, pour commencer, 15 Jours de vie quotidienne au sein du monastère. Le 13 septembre, il entre définiti- au Barroux, prend l'habit le 28 décembre pour ,fêter l'anniversaire du décès  de son père. « Pour le Bon -Dieu il faut être attentif car l'on peut vite être étourdi et laisser passer son appel ». Le 6 janvier 1999, il prononce ses vœux temporaires et accepte l'appel du père prieur au sacerdoce. « On nous différencie ans communauté par la couronne de cheveux ». Le 25 août 2007, il est envoyé avec d'autres frères à côté d'Agen pour ériger le prieuré Sainte Marie de la Garde. « J’étais heureux car à douze l'ambiance est plus familiale qu'à 60 » Ses journées sont occupées par la prière et le travail, et d'ailleurs Père Ambroise conclut cet entretien sur la pointe des sandales pour retourner auprès de ses frères non sans ajouter d'un sourire « mais nous ne sommes pas de martiens.

 

Naissance                                  Sa prière

                   (Extrait du N° 56 de: "Dieu appelle" le journal de vocation du Lot-et-Garonne)

ND_Garde.jpg


Partager cet article
Repost0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 22:16

                  Prière à la Sainte Famille

 

FrançoisJésus, Marie et Joseph
en vous nous contemplons
la splendeur de l’amour véritable,
à vous nous nous adressons avec confiance.

 

Sainte Famille de Nazareth,

fais aussi de nos familles
des lieux de communion et des cénacles de prière,
des écoles authentiques de l’Évangile
et des petites Églises domestiques.


Sainte Famille de Nazareth,
que jamais plus dans les familles on fasse l’expérience
de la violence, de la fermeture et de la division :
que quiconque a été blessé ou scandalisé
connaisse rapidement consolation et guérison.

Sainte Famille de Nazareth,


que le prochain Synode des Évêques
puisse réveiller en tous la conscience
du caractère sacré et inviolable de la famille,
sa beauté dans le projet de Dieu.


Jésus, Marie et Joseph
écoutez-nous, exaucez notre prière.

 

                                 Pape  François   29/12/2013

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 23:19

SGF25 ANS

        DE LUMIERE ET DE PAIX

Chaque année, une radio autrichienne va chercher une flamme dans la grotte de la Nativité  à  Bethléem pour la ramener en Autriche, l'événement fête ses 25 ans cette année.

 Une initiative des scouts autrichiens
Très vite, les scouts autrichiens participent à cet événement et transmettent en signe de paix cette Lumière à l'ensemble de la population. Leur vient alors l'idée de la transmettre également à leurs frères et sœurs scouts et guides de toute l'Europe. Depuis plus de vingt ans, de nombreux mouvements de scoutisme affluent vers Vienne, pour répandre la Lumière et la paix dans leurs pays.

En 2003, les Scouts et Guides de France se joignent à la chaîne de fraternité.
Avec nos homologues Éclaireuses et Éclaireurs unionistes de France (scouts protestants), dans une démarche de dialogue oecuménique l'association rejoint ce mouvement fraternel en 2003 à l'occasion de l'opération " Sème la Paix " Depuis, chaque année, nous ne manquons pas de rapporter en France la Lumière afin que chaque groupe la transmette à travers le territoire, dans les hôpitaux, les prisons, ou auprès des personnes isolées. Avec interiucia, les Scouts et Guides de France se font également vos porteurs de Lumière. Vous pouvez transmettre les coordonnées d'une personne isolée afin que des enfants et des jeunes scouts et guides lui apportent la lumière (www. lumieredebethleem.fr).

2013, l’année  des Pionniers-Caravelles.
Chaque édition est l’occasion pour les jeunes de la tranche d’âge concernée de vivre une démarche spirituelle spécifique. La délégation qui s'est rendue à Vienne le 12 décembre était composée de jeunes âgés de 14 à 17 ans. Cette année, la Lumière de la Paix avait pour thème C'est le choix. Au cours du voyage, ils ont été appelés à réfléchir sur ce qui les mène à prendre des décisions importantes. Comment, éclairés par la Lumière du Christ, peuvent﷓ils contribuer à bâtir la paix ? Les jeunes étaient accompagnés par le père Henri Michardière, aumônier national des pionniers caravelles et du responsable national, Nicolas Bertrand. 25 ans que la jeunesse européenne se mobilise pour la paix en Europe, souhaitons que cela dure le plus possible.

 

sg

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 21:30

Pax C 2Notre Père


la prière pour la paix par excellence…

 

Dans la prière qu'il nous a donnée, Jésus nous invite à se tourner vers Dieu en premier lieu, à le louer pour
entrer dans la prière, à se poser en enfant d’un Père Universel qui fait de nous tous des frères devant lui.
Il nous invite aussi à demander l'essentiel, liant la dimension spirituelle de l'homme à son humanité.

 

Notre : par ce mot, je déclare que je reconnais chaque homme comme mon frère devant Dieu.

 

Père : Dieu créateur, qui donne la vie, l'amour, et qui dit la loi, nous guide par sa miséricorde et sa bonté. En nommant Dieu «Père», je reçois ma filiation divine en héritage..

 

Que ton Nom soit sanctifié : La louange et l’action de grâce sont au coeur de la prière

 

Sur la Terre comme au Ciel : « Les Cieux » c’est le monde invisible, la dimension divine de l’homme.
Jésus nous rappelle que notre foi nous engage à lier les deux dimensions, spirituelle et incarnée, à mettre nos actes à la lumière qui vient de Dieu. De la même façon, nous croyons que la paix est, inséparablement, don de Dieu et fruit du travail des hommes.

 

Les demandes :
Je demande à
- recevoir le pain, qui en hébreu symbolise à la fois la nourriture et la vie.


- recevoir le pardon de Dieu, car j’ai besoin de me savoir pardonné

 

- pouvoir dépasser les blessures et tendre vers le pardon


- échapper à l'emprise de la tentation et du mal sous toutes ses formes, pour sortir des ténèbres et avancer vers la lumière.

Pax C

« De l’ombre à la lumière » : dossier spécial Temps de la Paix 2013 – Pax Christi – www.paxchristi.cef.fr

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 21:16

                     Le Silence

Beaucoup en parle savamment
Mais combien le vive vraiment
Pose-toi, réfléchis et regarde
Il pourrait t’éviter, prends-y garde.

Je  suis le silence, tu ne me connaîs pas ;
Viens cheminer un moment avec moi.
Il te faudra être patient pour me trouver.
Et alors seulement m’apprivoiser.
 
Le silence, singulier à chaque être,
Laisse-toi visiter, par sa force sereine,
Le trouver au moment opportun ;
Toi et lui ne feront qu'un.

La grande question ce sera
Qu’ai-je fait de ma vie ici bas.
Le réveil sera long, mais cette voix
Me le soufflait sans cesse : pose toi.

Qu’y a-t-il dans le silence ?
Qui peut bien parler
A qui dois-je m'adresser
Ou bien simplement écouter.

Au détour du chemin, une pause
Là, sur ce sentier encombré de choses
je n'ai pas choisi, il m’a invité
Dans ce monastère, enfin réconcilié.


Longtemps je voulais le chercher
Mais je ne savais  pas le rencontrer
Encombré que j’étais de choses inutiles
Il était à côté ! et j’allais, tranquille.

Combien sont-ils, à jamais rencontrés ?
Le temps d'un repos bien mérité.
Ils n'ont pas su bien l’écouter
Alors, sans bruit s’en est allé

Sur ce sentier de crête étroit
L'ombre et la lumière seront un choix.
Il nous faut alors bifurquer ?
Serait-ce la lumière qui va germer.

La souffrance parfois à nos côtés
S'invite, et viens nous éprouver.
C'est alors que du tréfonds de notre être
Ce souffle inconnu peut paraître.

Et voila que le sentier s'élargit
Ce souffle à l'intérieur de moi,
M'enveloppe et me dit !
Marche, avance, mais pose toi.

Dans la pénombre de ta conscience
Écoute bien, il te parle le silence ;
    Ton potentiel d'humanité
     Ne le laisse pas s'égarer.

        Jaël

2008-07-normandie-Cloitre.jpg

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 09:32

Avent œcuménique – Ensemble - Protestants et Catholiques

octobre-13 2388     Nous étions une petite trentaine de personnes, en ce mardi soir 3 décembre 2013, réunis, au temple de l' E.P.U. de Villeneuve sur lot, à 20 heures pour Prier ensemble.

 

Madame Le Pasteur Marie Françoise Vialard et Monsieur le Curé Richard Bouchet nous avaient conviés à cette soirée. Elle avait été préparée par un petit groupe de Dames avec le diacre, Alain Meulet. Était également présent l'Abbé Jérôme Pomié.

Le premier thème retenu était celui de l'Accueil : ouvrir son cœur, ouvrir sa porte personnelle à l'autre et ce faisant au Christ.

Un deuxième thème était celui du Partage : savoir être attentif et à l'écoute de l'autre, son voisin, son interlocuteur, le comprendre, l'aider moralement, spirituellement, voire matériellement !..

Pour nous permettre d'approfondir, 2 passages d'évangile furent lus.
Les brigands ayant laissé pour mort le voyageur sur la route tandis que passent 2 personnes qui ne veulent pas le voir, seulement le troisième, - un étranger-, s'occupera de lui.
Et le miracle de la multiplication des pains. Les chants retenus , nous ont permis d'approfondir encore un peu plus les thèmes de la soirée ex: «Laisserons- nous à notre table»

Puis, après trois quart d'heure de prière en commun, et après la bénédiction, nous avons partagé, petits gâteaux et boissons chaudes pendant un temps de discussion et d'échange.

Merci à nos « Pasteurs » et à ceux et celles qui avaient préparé, de nous avoir permis de vivre ce temps d'avent -qui veut dire- attente- de le vivre en s'accueillant et en partageant mutuellement ce qui n'est autre que l'expression de notre Foi.

Partager cet article
Repost0

Bienvenue

Bonjour,

vous trouverez sur cet espace

des renseignements, informations

et activités de la paroisse

Saint Robert des Rives du Lot

Bonne lecture!

Liens

Accueil

 

                        PRESBYTERE

 28 rue du Théron - 47110 Sainte Livrade sur Lot

                           Tel: 05 53 01 05 50

         E-mail:  paroisse.ste-livrade@wanadoo.fr

                          Horaires secrétariat

           Du lundi au mercredi: de 14h00 à 17h30

                  Vendredi: de 9h00 à 12h00

Prêtre, j'ai besoin de vous...

Pour faire un don en ligne…

             CLIQUEZ